Le Millésime 2013 du Château Beychevelle, 4eme cru classé

Alors que le millésime 2013 des Grands Crus de Bordeaux a créé une forte polémique aux dernières primeurs, le Château Beychevelle s’en sort une nouvelle fois plutôt bien.

Château Beychevelle

Le millésime 2013 du Château Beychevelle est-il bon ?

Alors que le millésime 2013 des Grands Crus de Bordeaux a créé une forte polémique aux dernières primeurs, le Château Beychevelle s’en sort une nouvelle fois plutôt bien.


Les premières dégustations laissent espérer un vin au nez profond et chaud, avec des tanins veloutés.
Une bonne impression qui lui aurait permis, selon le site Decanter, d’avoir déjà effectué quelques ventes, tout comme le Château Lynch Bages et le Château Calon-Ségur.

Ecole du vin Bordeaux

Ecole du vin - Bordeaux

Programme et activités sur le campus

Versailles du bordolais

En savoir plus sur le Château Beychevelle

Implanté dans la commune de Saint-Julien-Beychevelle, ce Château est une des références de l’appellation Saint-Julien. Depuis 1855, il est présent dans le prestigieux classement des vins de Bordeaux chez les 4èmes crus. Du Duc d’Epernon Jean Louis Nogaret de la Valette, au giron des groupes Castel et Suntory, il a traversé 4 siècles et demi d’histoire depuis le moyen-âge.

Connu pour ses Grands Crus, Beychevelle doit également une grande partie de son prestige à son château, un monument du patrimoine du Médoc avec son architecture classique. Au point d’être souvent appelé, avec un soupçon d’excès, le « Versailles du Bordelais ».

 

Bouteille Château Beychevelle

Reconnaître un Château Beychevelle

Si les propriétaires ont toujours pris soin de sélectionner les meilleures parcelles pour extraire leurs Grands Crus, ils l’ont toujours fait sur des terres marquées par des Graves garonnaises profondes. De ces terres du Quaternaire naissent des Cabernet-Sauvignon et des Merlot de grande qualité. Ces deux cépages majeurs sont complétés dans l'assemblage final par du Cabernet-franc et du Petit-verdot.
Le résultat, un vin rouge racé qui s’exprime avec ses arômes floraux et fruités. Le 2012 s’était également très bien sorti d’un millésime réputé hétérogène, grâce à ses qualités de séducteur et une finesse plaisante.

Un autre lien peut vous intéresser :